Portrait : Béatrice Pujol Franquebalme, une exigence syndicale

Posté le 8 mars 2020

“La FNAIM Aix-Marseille -Provence : toujours au service de l’adhérent”

Impliquée depuis plus de trente ans dans la vie de la Chambre FNAIM d’Aix-Marseille-Provence, Béatrice Pujol Franquebalme, Directrice générale de la structure, « la Générale » comme on la surnomme affectueusement, accompagne les adhérents dans tous les aspects des treize métiers recensés dans l’immobilier. L’Agence Etoile vous la présente…

Béatrice n’aime pas parler d’elle même, j’espère qu’elle ne m’en voudra pas de dire combien nos adhérents apprécient à la fois son dynamisme, sa bonne humeur, sa passion pour nos métiers et son engagement pour promouvoir notre syndicat, la FNAIM » déclare André Perrissel, administrateur de la Fnaim Aix Marseille Provence.

Quelles sont les missions de la FNAIM Aix-Marseille-Provence ?

La chambre a été créée en 1913 et bénéficie d’un ancrage très fort au niveau local. Il faut dire qu’en tant que deuxième ville de France, Marseille accueille sur son territoire un nombre important de professionnels de l’immobilier. Quand je dis “professionnels”, j’entends tous types de professionnels, de l’agence importante et structurée à l’agent immobilier, travaillant seul, à son compte. Dans la réalité, les grandes agences au fonctionnement très matriciel ont en interne des collaborateurs aux compétences diverses, dédiés à des missions très précises. Elles n’ont donc que peu, voire pas du tout, recours à nos services. En revanche, pour les structures de 40 à 50 personnes et jusqu’aux agents indépendants, notre mission prend tout son sens. Nous les accompagnons, à la fois dans l’obtention et le renouvellement de leur carte professionnelle, mais aussi dans l’assistance juridique dont ils ont besoin, par exemple. Dans la mesure où la FNAIM regroupe les treize métiers de l’immobilier, il est très complexe pour les agences, particulièrement celles qui mènent plusieurs activités de front, comme le syndic, l’administration de biens, l’expertise immobilière, le diagnostic… d’être en possession de toutes les réponses juridiques et sociales que soulèvent chacun des métiers. C’est donc le rôle de la chambre de délivrer l’information juste, dans un temps toujours limité, la réactivité faisant partie de l’ADN de tout professionnel de l’immobilier. Je suis donc amenée à prodiguer des conseils, notamment juridiques, à toutes les sociétés adhérentes à notre chambre.  Je peux alors être en contact avec les adhérents eux-mêmes, mais aussi avec leurs collaborateurs. Enfin, lors de création d’entreprises, la chambre peut également jouer un rôle de soutien très important pour optimiser les démarches de nos adhérents. Au total, ce sont 430 dirigeants d’entreprises, toutes tailles confondues, qui font confiance à notre chambre pour les accompagner dans les aspects juridiques, administratifs, sociaux, de formation… au quotidien.

Au-delà de ces missions, pouvez-nous donner quelques exemples de services mis à disposition de vos adhérents ?

Comme vous le savez, tout professionnel de l’immobilier doit réaliser 14 heures de formation professionnelle par an, soit 42 heures tous les trois ans. Dans ce contexte, la chambre FNAIM d’Aix-Marseille-Provence peut conseiller chaque professionnel sur les formations à suivre. Nous avons d’ailleurs créé un organisme de formation pour dispenser nos propres cours, adaptés au profil de chaque professionnel de l’immobilier, soumis à l’obligation constante d’affûter ses connaissances et les remettre régulièrement à jour. Par ailleurs, nos adhérents ont même la possibilité, depuis peu, de travailler dans nos locaux, d’y recevoir leurs clients… un peu comme dans un espace de coworking. Cette offre est particulièrement intéressante pour les agents immobiliers indépendants, qui ne disposent pas de local dédié à leur activité professionnelle. Donner rendez-vous à ses clients ou partenaires à la chambre régionale de la FNAIM crédibilise leur démarche.

Pouvez-vous nous parler de vos relations de travail avec le réseau Agence Etoile – Pradimmo ?

Je connais l’Agence Etoile depuis longtemps, non seulement parce qu’elle a son siège social à Marseille, mais aussi parce qu’elle a adhéré à la FNAIM depuis le début de son existence. Par ailleurs, la famille Perrissel y est très active. André Perrissel est notre délégué à la formation professionnelle. Récemment, nous avons créé des CQP, en partenariat avec l’Ecole Supérieure de l’immobilier et la CCI. Mais André Perrissel est aussi très investi dans la Commission internationale. Il prête également main forte à la Commission syndic. Ainsi, à la fin de chaque commission, nous élaborons un message qui sera ensuite repris sous forme de publi-rédactionnel, envoyé à nos clients syndics, et diffusé sur les réseaux sociaux et les annonces presse de la Chambre. Nous avons d’ailleurs conclu un accord de partenariat avec la Provence qui relaie notre actualité. André Perrissel s’investit beaucoup dans la réalisation de ce publi-rédactionnel. Son fils Germain, quant à lui, ne compte pas son temps au sein de la Commission Gestion. Enfin, Benoît Cornillet, Directeur Commercial à Marseille, est très actif au sein de la Commission Transaction. On sent tout de suite, dès qu’on les appelle, que l’ensemble des collaborateurs du réseau des agences Etoile sont très au fait des dernières législations dans leur domaine de compétences, que sont la transaction, la gestion, la location ou le syndic de copropriété. Les dirigeants sont également de bons managers. Avec le temps, nous avons tissé des relations amicales et sereines. Nous partageons surtout la même vision sur l’évolution de la profession et c’est ce qui nous permet de mener tant de projets ensemble.

Quels sont vos souhaits concernant l’avenir de la profession ?

Les agents immobiliers sont parfois un peu sceptiques quant à l’utilité de notre chambre. Ils pensent – à tort – que le tarif de l’adhésion est élevé, et que leur territoire géographique est chasse gardée. Mais on ne peut plus réagir ainsi aujourd’hui. A l’heure du numérique, il n’y a plus d’’exclusivité et tout le monde peut vendre et acheter un bien où qu’il se trouve, même à l’étranger. C’est donc notre rôle, en tant que représentant de l’ensemble des professions immobilières, de faire évoluer les mentalités de certains professionnels. Enfin, il m’apparaît important, à l’heure où les médias donnent du métier d’agent immobilier un côté simple, voire amusant, de dire que, certes on peut faire son métier en étant heureux de vivre, mais qu’il faut savoir que c’est une profession exigeante, complexe et très réglementée. Il faut être compétent, et accepter de devoir toujours acquérir toujours de nouvelles connaissances, notamment dans le domaine réglementaire. Un métier passion que nous défendrons toujours.

Stéphanie Buitekant

⇒ Nos portraits :

Ingrid Damoiseau, agent immobilier

Sandra Panariello, comptable

Corinne Brenet, assureure

Anne Cécile Naudin, Avocate

 

 


2 Commentaires

  1. Champain Françoise le a dit :

    La FNAIM est une belle Federation qui s’implique vraiment dans La Défense des intérêts des agences immobilières. Elle leur apporte beaucoup de professionnalisme et de conseils juridiques très pointus, elle est très proche de ses adhérents tout ça dans une ambiance très sympathique

Poster un commentaire

*

J'estime mon bien en ligne

Type * :

Localisation * :

Estimer mon bien