L’augmentation des charges de copropriété à Paris n’est pas une fatalité

Posté le 15 janvier 2015

La Fnaim du Grand Paris publie l’Observatoire des charges de copropriété

baisse des charges à Paris au 1er semestre 2014

baisse des charges à Paris au 1er semestre 2014

Les syndics de copropriété FNAIM du Grand Paris étaient rassemblés ce matin pour présenter le 3ème Observatoire des charges de copropriété. Gilles Ricour de Bourgies, Président de la Chambre FNAIM du Grand Paris, rappelle que « le logement représente en moyenne 27 % des dépenses des ménages, c’est pourquoi nous avons souhaité mettre à la disposition des franciliens un outil de vigilance, d’optimisation et d’anticipation des dépenses et des coûts.

Des données fiables issues de la comptabilité des copropriétés gérées par les professionnels

La 3ème édition de cet observatoire des charges francilien porte sur 9.352 immeubles (dont 3.349 immeubles à Paris intra muros) représentant 297.284 lots de copropriétés implantées dans le Grand Paris. Les données comptables sont extraites de la comptabilité des syndics professionnels FNAIM. Les surfaces prises en compte sont celles figurant sur les contrats d’assurance multi-risques des immeubles, seules données fiables en la matière.

Le constat : une baisse des coûts au 1er semestre 2014

Sur Paris, pour le 1er semestre 2014, on observe une baisse des charges de 6,7 % en moyenne.

Cette baisse notable se justifie principalement par une diminution de 15 % des charges du chauffage collectif. 2014 a été l’année la plus chaude du siècle. Des écarts importants sont observés, évidemment, plus les immeubles sont anciens, plus est élevé le coût du chauffage collectif. Cette baisse des charges de chauffage est plus reparquable dans Paris qu’en banlieue.

Le deuxième poste de dépense concerne les salaires et charges sociales des gardiens et employés d’immeuble, son évolution est plutôt stable.

Le poste de la consommation d’eau est également en baisse de 5 %.

Au chapitre des augmentations, le poste électricité augmente de 6 %, l’assurance immeuble augmente de 2 %, le poste entretien ascenseur augmente de 3 %.

Augmentation maîtrisée de la valeur des honoraires de syndic

L’évolution constatée des honoraires de gestion courante des syndics est en moyenne de + 5 %, une augmentation maîtrisée qui tient compte des premiers effets de la loi ALUR, avec l’obligation de la gestion en comptes bancaires séparés des copropriétés de plus de 15 lots.

La moyenne du coût des charges par lot

Les moyennes annuelles estimées font ressortir une facture de charges pour un appartement d’un montant de 2.250 € , 500 € dépensés pour le chauffage collectif, 300 € pour le salaire et charges des gardiens et employés d’immeuble, 215 € pour les honoraires du syndic, 192 € pour l’assurance immeuble.

La moyenne du coût des charges par m2

Convertie en m2, il faut compter avec un coût des charges annuelles estimées en 2014 à 34, 06 €. Ces prix moyens concernent la gestion courante, hors travaux.

« L’immobilier reste le premier actif des français : selon l’INSEE 62 % de leur patrimoine brut » rappelle Gilles Ricour de Bourgies. Les syndics de copropriété sont pleinement conscients de leur rôle dans la maîtrise des charges et la préservation du patrimoine des copropriétaires et investisseurs.


Commentaires

Poster un commentaire

*

J'estime mon bien en ligne

Type * :

Localisation * :

Estimer mon bien