Tri sélectif des ordures ménagères

Tri sélectif des ordures ménagères : le tri c’est la vie !

Ordures ménagères : entre les cartons des cadeaux de Noël encore récents, les emballages plastiques des jouets, les piles électriques… pas toujours facile de s’y retrouver et de bien trier vos déchets. Surtout en copropriété où il existe parfois un réglement particulier, communicable, sur demande, par votre syndic . L’agence Etoile Immobilier fait le point sur le tri sélectif.

Le tri sélectif : pourquoi ?

Depuis une quinzaine d’années, nous avons pris l’habitude de trier nos déchets. Et cet effort collectif est payant. Aujourd’hui, grâce au tri sélectif, chaque français recycle environ 46 kg d’emballages ménagers par an. Au total, 3,187 millions de tonnes d’emballages ménagers sont triés, ce qui correspond à une économie de 2,03 millions de tonnes de CO2. Mais nous pouvons encore faire mieux car le tri sélectif :

  • sauvegarde l’environnement en permettant le recyclage de certains déchets
  • contribue à réduire les dépenses en permettant la réexploitation de certains contenants (sacs plastiques, bouteilles en verre…)
  • permet de lutter contre la pollution de l’eau, de l’air et du sol en prenant une part active à la limitation de nos déchets
  • préserve nos paysages en limitant la prolifération du nombre de décharges et en renforçant le maillage des déchetteries, centralisant leur stockage.

Le tri sélectif  : comment ?

Des bacs de tri sélectif de couleurs différentes vous permettent de séparer vos déchets qui suivront ainsi des chemins de valorisation distincts.

Ainsi, vous veillerez à trier :

  • Les emballages acier et aluminium (canettes, aérosols, boîtes de conserves…)
  • Tout le papier (journaux, prospectus, …)
  • Tous les emballages en carton (boîtes de gateaux…)
  • Toutes les briques alimentaires (briques de potage…)
  • Pour le plastique : uniquement les bouteilles d’eau, de shampooing ou de gel-douche, ainsi que les flacons de liquide vaisselle.

En revanche, vous n’intégrerez pas :

  • Les bouchons et couvercles
  • Le verre brisé (vaisselle) et les ampoules car leur matière ne fond pas à la même température que les bouteilles et pots en verre. Il faut donc leur réserver un traitement spécifique.
  • La vaisselle, la faïence, la porcelaine, qui ne se recyclent pas.

Le saviez-vous ?

C’est grâce à la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) que les services de collecte et de traitement des déchets peuvent fonctionner. Si vous êtes propriétaire bailleur, elle figure sur votre avis d’imposition, mais vous pouvez la répercuter sur vos locataires en l’intégrant dans vos charges collectives. Son montant est déterminé par la commune où se situe le bien, d’où un fort taux de variation d’une ville à l’autre.

En savoir plus sur la taxe foncière

Votre administrateur de biens récupère la taxe des ordures ménagères auprès de votre locataire : plus d’information

Quelques bonnes habitudes à prendre :

  • Réduisez vos emballages en achetant certains produits en vrac (riz, haricots…)
  • Compressez vos bouteilles en plastique et écrasez les emballages en carton. Ainsi, le volume de vos poubelles sera diminué et leurs transports, de fait, réduits
  • Les épluchures (compost) occupent 20% du poids d’une poubelle. Si vous avez un jardin ou des plantes sur votre balcon, vous pouvez optimiser la qualité de votre terre en réalisant votre propre compost, valorisant vos déchets végétaux. Pour cela, il vous suffit d’acheter un composteur ou un lombricomposteur dans le commerce. Ainsi fertilisé, votre terreau favorisera la croissance de vos plantes, rosiers, arbres et arbustes.

A lire aussi :

Le tri sélectif des déchets

Les économies de charges pour votre logement

Vidéo : 5 astuces pour faire votre tri sélectif

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Prix min.

  • Prix max.

  • Surface min.

  • Surface max.