Paris 10 ème : un arrondissement plein de promesses

Posté le 19 avril 2018

Depuis 2015, le dixième arrondissement de Paris ne cesse de voir ses ventes augmenter. La cause : les arrondissements “populaires” bénéficient pleinement du marché de pénurie de biens à vendre intra muros et certains parisiens ne voulant pas passer le périphérique explorent de nouveaux horizons… Le détail de cet engouement avec Maître Thierry Delessale, porte-parole de la chambre des notaires parisiens.

Paris 10 : au centre du réseau de communications

Pourquoi enregistre t-on des ventes plus importantes dans le dixième arrondissement depuis cinq ans ?

Paris 10 un arrondissement plein de promesses

         Paris 10, vivre au coeur de la ville

Le parc des logements parisiens subit depuis plusieurs années de profondes mutations. Ceci s’explique tout d’abord par la diminution du parc mutable offert à la vente, car, depuis 15 ans, l’obligation de créer des logements sociaux a impacté, à la fois la construction, mais aussi les ventes des locaux industriels, commerciaux, sans oublier, bien entendu, l’offre de logements existants. Ainsi, en 15 ans, les logements sociaux ont augmenté de 50% dans Paris intra-muros, ce qui porte leur nombre à 230000, sur un parc de logements disponibles de 1 150 000. Le parc offert à la vente a diminué de 6,5% en 15 ans, ce qui représente 70 000 logements en moins. Dans ce contexte, nulle surprise de voir que certains arrondissements, dont le prix au mètre carré reste abordable, soient l’objet de nouvelles convoitises.

C’est le cas du dixième arrondissement, mais le dix-huitième affiche également d’excellents résultats en termes de ventes. Ainsi, sur 2017, la vente de logements a progressé de près de 10% en moyenne dans le dixième, avec 8 470 ventes au quatrième trimestre.

Quels sont les quartiers les plus prisés du dixième arrondissement ?

        Paris 10 : le charme de l’ancien

L’Hôpital Saint-Louis, avec un prix au mètre carré de 8 580 € et une progression sur 5 ans de 13,5%, affiche de très bons résultats. A l’instar du Faubourg Saint-Denis, dont le prix du métre carré s’élève à 8 810 € et une hausse de 17,8% sur 5 ans. Les propriétaires qui ont acheté dans le quartier du Faubourg Saint-Denis avant que ce dernier ne devienne très à la mode doivent cependant faire face à un réajustement de leurs habitudes et, dans la mesure du possible, transférer leurs chambres sur cour. Ceux dont les chambres donnent sur la rue songent à revendre… Côté Hopital Saint-Louis, qui affiche également une hausse de 13,5% sur 5 ans, l’avantage est aux espaces verts. On y trouve beaucoup plus d’appartements avec terrasses, ce qui contribut à maintenir les prix élevés, voire croissants. Quant au quartier Saint-Vincent de Paul, intégrant les gares du Nord et de l’Est, la progression est très relative, avec 11,3% sur 5 ans et un prix au mètre carré de 7 990 euros.

Quels sont les profils des acheteurs du dixième arrondissement ?

Paris 10 : un arrondissement chargé d’histoire

Aujourd’hui, on n’investit plus à Paris pour faire du rendement, mais de la plus-value. A ce titre, le dixième arrondissement est intéressant car il occupe une position centrale et qu’il est bien desservi par les gares du Nord et de l’Est. Il fait partie de ces quartiers, comme le deuxième en son temps, qui a été totalement transformé en quinze ans. Tout comme dans le quartier des fourreurs, on voit, dans le dixième, des logements qui restent accessibles et qui se construisent dans des locaux qui n’étaient jadis pas destinés à l’habitation. Ceux qui s’en portent acquéreurs aujourd’hui peuvent espérer réaliser une belle plus-value dans une quinzaine d’années.

Imaginez-vous la tendance haussière du dixième arrondissement se confirmer ?

       Paris 10, l’équilibre architectural

Oui, tout à fait. Avec le Brexit et les mesures récentes quant à l’ISF, de nombreuses personnes avec un fort pouvoir d’achat vont rentrer en France, et en particulier à Paris. Le marché du haut de gamme va bien entendu s’en trouver stimulé, mais il ne représente que 40 000 logements par an. C’est donc le marché immobilier parisien dans son ensemble qui en sera impacté. Le dixième, et tous les arrondissements proposant encore une offre de logement réelle, va donc voir ses prix dynamisés par la conjoncture nationale et européenne. Une surenchère permanente et d’autant plus incroyable lorsque l’on sait qu’en traversant le périphérique, les prix peuvent chuter de 60% !

Paris 10, Agence Etoile Immobilier, votre agence de proximité

A lire aussi :

Vie de quartier : Paris 3ème arrondissement

Vie de quartier : autour du canal Saint Martin


2 Commentaires

  1. SADAT ISABELLE le a dit :

    Merci de me dire combien vous prenez pour la gestion locative et l’assurance loyer impayé

    Avez vous en vente près du canal st martin un 3 pièce avec ascenseur?

    • André PERRISSEL le a dit :

      Bonjour,
      Pour plus d’informations sur notre service de gestion locative, je vous recommande de joindre Laetitia au 01 44 52 57 57, merci d’avance.

Poster un commentaire

*

J'estime mon bien en ligne

Type * :

Localisation * :

Estimer mon bien