Immobilier : 10 vérifications indispensables avant d’acheter

Posté le 4 juin 2018

C’est le printemps, le moment idéal pour changer d’habitation et déménager pour la rentrée, mais vous manquez d’informations sur les précautions à prendre avant d’acheter ? Acheter un bien immobilier est en effet un acte très engageant avant lequel vous devez vous poser les bonnes questions. L’agence Etoile Immobilier dresse pour vous l’inventaire des 10 vérifications indispensables avant d’acheter.

 

⇒ 1 – Quelle est ma capacité d’emprunt ?

Si, comme la majorité des français, vous devez recourir au crédit immobilier pour acheter votre logement, vous gagnerez du temps à faire le point sur votre capacité d’emprunt. Inutile en effet de rêver sur un appartement ou une maison que vous ne pourrez financer ou, a contrario, vous contenter d’une petite surface si vos capacités d’emprunt vous permettent de voir plus grand. Le premier réflexe est donc de consulter votre banquier qui vous connaît et pourra être de bon conseil. Toutefois, ne négligez pas d’interroger d’autres établissements bancaires et, pourquoi pas, des courtiers en crédit immobilier qui pourront vous permettre d’obtenir le meilleur taux et la durée d’emprunt optimale.

Notre partenaire pour le financement de votre acquisition : https://www.cafpi.fr

A lire ⇒ L’apport personnel : toujours indispensable en 2018 ?

⇒ 2 – Quel sont mes besoins ?

Préferez-vous vivre dans une copropriété ou dans une maison individuelle ? Voulez-vous acheter dans le neuf, pour bénéficier de charges d’entretien très modestes pendant au moins une dizaine d’années, ou préférez-vous le charme d’un logement existant, voire ancien ? Vos enfants sont-ils encore jeunes ou déjà adolescents ? Travaillez-vous à domicile ou devez-vous tenir compte d’un temps de trajet domicile-bureau ?…

Choisir un lieu de vie, c’est rendre l’équation “souhait de vie + réalité” positive. En d’autres termes, vous devez vivre où vous vous sentez bien, tout en tenant compte d’éléments objectifs et fondamentaux pour le bien être de votre famille, comme la proximité éventuelle d’établissements scolaires, de commerces, transports… C’est aussi anticiper l’avenir en choisissant par exemple un nombre de chambres adapté à l’âge actuel de vos enfants, tout en pouvant, le cas échéant, transformer leur chambre lorsqu’ils auront quitté le nid.

⇒ 3 – Qui peut m’accompagner ?

Un professionnel de l’immobilier, spécialiste du marché dans lequel se situent vos recherches, saura vous guider pour trouver le logement correspondant à votre budget et à vos goûts. L’Agence Etoile Immobilier conseille de nombreux acheteurs à Paris, Aix-en-Provence et Marseille depuis près de soixante-cinq ans. Si vous êtes déjà propriétaire et que vous souhaitez dans le même temps revendre votre premier bien pour en acheter un autre, l’agence Etoile Immobilier peut vous accompagner durant toutes ces étapes. Elle vous proposera, dans ce cas, d’établir un mandat de recherche, gage de confiance. Enfin, si toutefois vous ne souhaitiez pas vous séparer de votre premier logement, sachez qu’Etoile Immoblier est également en mesure de vous accompagner dans la gestion locative de votre bien.

 

AGENCES REUNIES : le groupement des agences immobilières indépendantes de proximité, pour vous accompagner dans vos recherches.

A lire ⇒ Les 7 conseils pour bien choisir votre agent immobilier

⇒ 4 – Comment m’organiser ?

Une fois le type de logement déterminé, ainsi que son périmètre géographique, vous devrez agir avec méthode. Fixez-vous un nombre de pièces adapté à la composition de votre famille. Déterminez le niveau de confort et la proximité éventuelle des transports. Dénicher le logement idéal prend du temps. Pour “tomber” sur le bon, il faut consacrer du temps à cette recherche. De lui, dépend votre qualité de vie pour de nombreuses années. Une fois les visites planifiées, n’hésitez pas, si vous le pouvez, à arriver un peu en avance au rendez-vous pour vous imprégner de l’ambiance du quartier, vous demander si vous vous projetez dans ce nouveau cadre de vie… Echangez avec les commerçants, les personnes sortant éventuellement de l’immeuble où vous devez visiter un appartement…Lorsque vous serez dans le logement, là aussi : prenez votre temps ! Fenêtres, sols, chaudière, installation électrique… passez au crible absolument tous les équipements et n’hésitez pas à vous assurer de leur bon fonctionnement. De la même manière, si le logement comporte un parking, une cave… exigez de les voir. Les dépendances majorent le prix de vente d’un bien et il importe que vous puissiez y accéder, au même titre que le logement lui-même.

⇒ 5 – Quel notaire choisir ?

Si l’intervention d’un notaire est facultative au stade de la promesse de vente, elle devient nécessaire lors de la signature de l’acte définitif de vente. Si la coutume veut que le choix du notaire revienne à l’acheteur, rien n’empêche le vendeur de faire intervenir le sien. Dans le cas, les deux notaires se partageront les honoraires.

A lire : votre agence est habilitée à rédiger le compromis de vente

⇒ 6 – Quelles conditions suspensives prévoir lors de la signature du compromis ?

L’achat ou la vente d’un bien immobilier passe toujours par la signature d’un compromis fixant l’accord entre vendeur et  l’acheteur sur la chose et sur le prix. Si cette vente est conditionnée à l’obtention d’un prêt immobilier, prenez le soin d’inclure cette condition dans l’offre.

Attention si vous achetez de particulier à particulier : si l’objet de vos rêves est une maison, prenez le temps de vous renseigner pour prendre connaissance de ses limites séparatives. Vous pouvez en effet être assujeti à une servitude de passage, vos murs peuvent être mitoyens… Par ailleurs, il importe aussi de vérifier que certaines annexes, comme un garage, une cave… figurent bien au cadastre, c’est-à-dire qu’ils sont bien inclus dans la vente et qu’ils ne font l’objet d’aucune réserve. Ses vérifications sont effectuées au préalable lorsque vous traitez avec un agent immobilier.

⇒ 7 – Si des travaux sont prévus ou à prévoir ?

L’installation prochaine d’un ascenseur ou la réfection de l’ensemble des huisseries, par exemple, peut grever considérablement un budget. Ainsi, le premier réflexe quand vous être intéressé par un bien consiste à prendre connaissance des derniers procès-verbaux d’assemblée générale de copropriété et de vérifier si des travaux ont été votés ou évoqués. Vous pouvez aussi intelligemment prendre connaissance du carnet d’entretien où ces informations doivent se retrouver.

Si des travaux sont votés, attendez-vous à devoir au moins en supporter une partie. En effet, même si le vendeur peut avoir payé un appel de fonds, des travaux d’envergure en nécessitent souvent plusieurs. Ainsi, vous pourrez, si vous devenez propriétaire du bien, supporter la part qui incombera à votre nouveau statut. Le calcul de votre budget global doit donc intégrer des travaux éventuels.

Ceci dit, c’est négociable. Vous pourrez, le cas échéant, convenir d’un accord avec le propriétaire vendeur et faire rédiger une clause particulière dans le compromis de vente qui assortit la transaction à la condition que le vendeur paye l’intégralité de sa quote-part des travaux votés avant la finalisation de la vente. Dans le cadre d’un accompagnement à la recherche d’un bien à vendre, Etoile Immobilier vous informera des éventuels travaux à prévoir dans la copropriété.

⇒ 8 – Si je souhaite réaliser des travaux ?

Avant de vous dire que vous pourrez effectuer tous les travaux que vous souhaitez dans votre nouveau logement, rendez vous à la mairie de votre futur lieu de vie. En effet, certaines municipalités possèdent leurs propres règles en matière de travaux. Ces règles étant fonction du quartier dans lequel se situe votre bien. Si, avant de réaliser la vente, vous savez déjà que vous voudrez y faire des travaux, allez d’abord en mairie pour valider leur faisabilité. Dans le cadre d’un achat avec l’agence Etoile Immobilier, ces vérifications seront réalisées à votre place et une information claire vous sera délivrée sur chaque bien visité.

En copropriété, vous ne pouvez réaliser des travaux sur parties communes, réaménager les pièces, démolir un mur porteur, voire des cloisons, aménager une véranda, sans obtenir l’accord de l’assemblée générale des copropriétaires.

⇒ 9 – Ma santé peut-elle entrer en jeu dans le financement de mon projet ?

Clairement, oui ! Dans le cadre de la souscription d’un contrat assurance emprunteur, certaines banques sont exigentes. Outre la réponse à un questionnaire de santé, elles pourront vous demander de réaliser quelques examens médicaux, comme des analyses de sang, un électrocardiogramme…  L’agence Etoile Immobilier peut vous recommander les meilleures assurances emprunteur du marché. N’hésitez pas à nous demander conseil.

⇒ 10 – Comment éviter un éventuel conflit avec le vendeur ?

Si vous pensez pouvoir vous retrouver dans une situation délicate vis-à-vis du vendeur, il peut être judicieux d’assortir à l’acte d’achat une clause dite “de médiation”, permettant l’intervention d’un conciliateur si un conflit survenait. Le recours en justice ne serait alors seulement intenté que si cette conciliation n’aboutissait pas. Un “fusible” souvent appréciable…

A lire ⇒ L’actualité de la médiation par ANM CONSO


Commentaires

Poster un commentaire

*

J'estime mon bien en ligne

Type * :

Localisation * :

Estimer mon bien