L'immobilier à Lisbonne, un placement français

Immobilier à Lisbonne : un placement français

De retour de voyage d’études à Lisbonne avec mes Confrères agents immobiliers du World Properties Business Club, je vous livre mes notes.

Lisbonne : tradition et modernité

Il faut dire tout d’abord que c’est un plaisir de revenir dans la capitale du Portugal : y séjourner est une fête.

La ville est empreinte de traditions, avec ses monuments, ses églises, le château, les ruelles étroites, les balades en tuktuk, les tramways à l’ancienne, les cafés à fado,  et aussi de modernité, le réseau de communication, la jeunesse, la population accueillante, l’éveil des starts up,  l’économie dynamisée par la construction et le bâtiment.

L’immobilier à Lisbonne : les français apprécient

Si notre délégation est venue pour s’imprégner des joies de la ville, l’immobilier était évidemment au centre de nos rencontres.

Quelques chiffres : le prix de la pierre portugaise s’est envolé  de 9,2 % l’année dernière, 153.292 biens ont été vendus en 2017, soit une hausse de plus de 20 % par rapport à 2016. (source : institut national de statistiques portugais (INE).

Toujours selon les chiffres de l’INE, les français représentent un quart des investisseurs de biens immobiliers vendus au Portugal. Ils se partagent le podium avec Brésiliens et Britanniques. La moitié de la valeur des investissements français en immobilier est concentrée sur Lisbonne. Viennent ensuite Porto (40 %) et l’Algarve (10 %).

Le prix moyen d’un appartement au Portugal est de 2318 €/m2, augmentation de 6 % depuis le début de l’année. À Lisbonne, le prix moyen se situe à 4400 €/m2.

Dans la prestigieuse Avenida de la Libertade, les biens s’affichent à plus de 10000 €/m2 explique Rafael Ascenso, Directeur Général de l’agence Christies Porta da Frente.

Plus raisonnable, sur la rive du Tage opposée et à une demie heure du centre historique sur des programmes haut de gamme, les prix sont autour de 3500 €/m2.

Les raisons d’un engouement

Le climat, la sécurité, et la fiscalité sont les trois ingrédients de l’engouement des résidents au Portugal.

À Lisbonne, le climat est méditerranéen, doux et pluvieux en hiver, chaud et ensoleillé en été. La température ne descend jamais en dessous de 15 degrés en hiver. La position sur l’océan à l’extrême ouest de la péninsule ibérique et de l’Europe rend le climat particulièrement doux par rapport aux autres pays européens.

La sécurité, c’est à la fois la sécurité politique, régime démocratique stable et ancrage dans l’économie européenne. C’est aussi la sécurité dans la vie de tous les jours. Avec 3 983 infractions pour 100 000 habitants, le taux de délinquance portugais reste inférieur à la moyenne européenne (7 232 pour 100 000 habitants). 71 % des Portugais se sentent plutôt en sécurité dans la rue la nuit.

Enfin, les pouvoirs publics ont su créer une fiscalité attractive, grâce au statut de Résident Non Habituel (RNH). Sous ce statut,  à condition de résider 183 jours par an au Portugal, les expatriés retraités sont exonérés d’impôt pendant 10 ans. Pas d’IFI, pas de taxe sur les plus-values, et un pouvoir d’achat augmenté de 30 % par rapport à la France.

Pour obtenir le statut de Résident Non Habituel, la personne physique doit fixer sa résidence effective au Portugal, il peut faire l’acquisisition d’un bien immobilier, mais il peut aussi avoir recours à la location explique Tomas Assis Teixeira du cabinet d’Avocats GPA.

A lire aussi :

Agence Etoile : un réseau immobilier international

METROPICA : investir en Floride

Investir au Portugal : contactez nous

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    • Prix min.

    • Prix max.

    • Surface min.

    • Surface max.