Portrait : Anne-Cécile Naudin, avocate

Posté le 22 février 2019

Le Droit public et privé des biens :

une passion” par Anne-Cécile Naudin

Après avoir prêté serment en 2016, Anne-Cécile Naudin, titulaire d’un Doctorat sur le Droit portuaire, rejoint le cabinet familial. Sa spécialité : l’aménagement public et privé des biens. C’est ce qui explique pourquoi aujourd’hui, cette jeune mère de famille, exerce son expertise, à la fois en droit privé, en élaborant des baux commerciaux ou gérant des contentieux en droit des baux (habitation, commerciaux,…), mais également en droit public, à travers la création de conventions. Rencontre avec cette passionnée, “boostée” par les projets et l’émulation intellectuelle inhérents à sa pratique professionnelle.

Comment s’organisent vos activités aujourd’hui ?

J’exerce à la fois le métier d’avocat, mon métier originel et ma passion depuis toujours, mais aussi celui de formatrice. Et l’un complète à merveille l’autre. En effet, je pense que l’on ne peut pas être une bonne formatrice sans être un avocat , dans la mesure où, l’activité même de formatrice impose de maîtriser le verbe pour transmettre des connaissances, mais aussi de faire montre de qualités humaines que vous développez nécessairement lorsque vous êtes avocat.

Quels types de formations dispensez-vous ?

J’interviens en Droit portuaire au Pôle Transports de l’Université d’Aix-Marseille (licence Professionnelle), mais aussi au Grand Port Maritime de Marseille, et à l’Ecole Nationale Supérieure Maritime, qui forme les futurs capitaines. En outre, je collabore avec la FNAIM, pour laquelle je forme les collaborateurs en Droit public et privé des biens, ainsi qu’en déontologie. Ceci sans oublier, bien sûr, le nouvel institut de formation, créé avec mon frère Benjamin, il y a dix huit mois, et pour lequel nous avons obtenu le Datadock, permettant à nos clients de bénéficier de financements pour la formation de leurs collaborateurs. Concrètement, nous formons nos clients, qui sont souvent des professionnels de l’immobilier, pour qu’ils puissent se protéger contre d’éventuels contentieux, en les sensibilisant à la notion de responsabilité. C’est d’ailleurs grâce à la création de notre institut de formation que j’ai fait plus ample connaissance avec l’Agence Etoile, plus particulièrement avec les collaborateurs spécialisés en gestion et dans le syndic de copropriété.

Quel temps vous reste t-il pour votre métier d’avocate ?

L’avocature est une passion et restera mon métier premier. Mener les deux activités de front nécessite un sérieux sens de l’organisation. Et je ne vous cache pas que mes semaines sont très bien remplies ! Entre la préparation de mes formations (nous avons l’obligation de fournir un support de formation écrit, le plan détaillé, et surtout de personnaliser nos interventions en fonction des profils des professionnels présents), l’instruction de mes dossiers, les audiences… je ne m’ennuie pas !

Mais mon métier m’entraîne à découvrir à chaque fois des personnes et des contextes différents. Mes interventions en tant que formatrice sont toujours uniques, car adaptées aux besoins des professionnels dont les profils sont extrêmement hétérogènes. Je suis avocat ET formatrice et ai trouvé un véritable équilibre professionnel en exerçant deux activités qui mettent en œuvre des compétences qui se répondent et m’enrichissent.

En savoir plus sur le Cabinet NAUDIN

A lire aussi :

Gérer une copropriété : des compétences dédiées, par Benjamin Naudin

Loi Elan, ce qui change en copropriété

Loi ELAN : focus gestion locative


Commentaires

Poster un commentaire

*

J'estime mon bien en ligne

Type * :

Localisation * :

Estimer mon bien