Logement durable

Logement durable ou agréable ?

En partenariat avec IPSOS, l’Association QUALITEL vient de publier son cinquième Baromètre, un état des lieux de la qualité des logements telle qu’elle est perçue par leurs habitants.  La thématique choisie cette année est celle du logement durable. Alors que plus de 85 % des logements de 2050 sont déjà construits, les Français considèrent-ils leur logement comme durable ?

Quel logement durable en 2021 ?

Le logement représente 33 % des émissions de gaz à effet de serre, en deuxième position derrière le secteur des transports. Il y a 4,8 millions de « passoires thermiques » en France et 12 millions d’habitants en situation de précarité énergétique.

Par ailleurs, la crise sanitaire a montré toute l’importance du logement et le confinement a augmenté les attentes pour réaliser des travaux chez soi, avec une préoccupation écologique affirmée.

La construction de logement neufs BBC est importante, mais ne résoudra pas seule le problème. L’enjeu est dans la rénovation des logements existants, pour réduire leur consommation énergétique. L’enjeu est aussi de financer les travaux, aussi bien pour les copropriétaires que pour les bailleurs.

Logement durable, que pensent les Français ?

Selon le baromètre QUALITEL, seulement 27 % des Français considèrent que leur logement construit avant 2011 est durable. Mais 75 % souhaitent avoir un logement respectueux de l’environnement.

Cependant, les critères d’achat ou de location d’un logement restent :

  • la localisation (64 %),
  • le prix (50 %)
  • et la superficie (42 %).

Ces critères de choix d’un logement sont constants et logiques. La sensibilité au durable est faible : seulement 4 % des français estiment  qu’un logement respectueux de l’environnement entre dans leur critère de choix.

Comment les Français définissent-ils le logement durable ?

Le logement durable est associé chez les Français au confort de vie : confort thermique en hiver ou en été, faible consommation énergétique, qualité de l’air intérieur. La présence de bacs à tri sélectif (41 %) ou d’espaces végétalisés (36 %) sont par exemple considérés comme indispensables. Alors que 14 % seulement des sondés considèrent qu’une pompe à chaleur est un équipement indispensable.

Malgré une très grande sensibilité aux enjeux environnementaux du logement, qui demeure le principal enseignement du Baromètre, certains aspects comme la protection de la biodiversité ou l’impact des transports au quotidien sont jugés plus secondaires. La transition écologique est un processus au long cours »  déclare Bertrand Delcambre, Président de l’Association Qualitel

Logement durable, économies de charge et financement

Alors que le pouvoir d’achat est au centre de leurs préoccupations, les Français se posent deux questions :

1/sur le montant réel des économies de charges liées à la rénovation thermique : le nouveau DPE est censé répondre à cette question en donnant les pistes d’économies d’énergie et leur retour sur investissement

2/ sur le financement des travaux : les pouvoirs publics répondent avec le dispositif MaPrimeRénov’, adaptable aux revenus des ménages et aux travaux réalisés ; l’Anah, par ailleurs, propose un accompagnement technique, social et financier pour les ménages, notamment ceux qui en ont le plus besoin.

Les Français sont sensibles aux enjeux environnementaux, pour un logement respectueux de l’environnement. Leur définition d’un logement durable est associée à la qualité de vie. Il est avant tout important pour le confort, le bien être chez soi ou la santé. La tendance est à l’agréable plus qu’au durable. Une sensibilité croissante pour le durable, mais un critère mineur dans le choix d’un nouvel appartement ou d’une nouvelle maison.

André Perrissel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Location
Achat
Neuf
Pays / Ville
Nombre de pièces
Type de bien