le diagnostic technique global

Le diagnostic technique global

Mis à jour le 14 avril 2019

Le diagnostic technique global : la visibilité pour les travaux de copropriété

diagnostic technique global
le diagnostic technique global (DTG)

Le Diagnostic Technique Global d’immeuble (DTG) a pour but de permette aux copropriétaires d’avoir une meilleure visibilité sur les travaux à accomplir dans la copropriété et de pouvoir les anticiper de manière plus efficace.

Il donne une information sur la santé générale de l’immeuble et permet ainsi d’établir un plan des travaux d’entretien ou de réhabilitation.

Il comprend une analyse :

  • des parties communes et équipements généraux de l’immeuble,
  • de sa situation réglementaire,
  • des améliorations possibles dans l’immeuble.

Il intègre également un DPE ainsi que la liste des travaux de conservation nécessaires à 10 ans.

Depuis le 1er janvier 2017, le DTG est obligatoire pour toute mise en copropriété d’un immeuble de plus de 10 ans.

Le diagnostic technique global n’est pas obligatoire, mais le syndic est dans l’obligation de porter le porter au vote de  l’Assemblée Générale des copropriétaires. Le vote du diagnostic technique global se fait à la majorité de article 24.

Le diagnostic technique global peut être réalisé par un architecte ou un diagnistiqueur spécialisé. le coût vaire de’un minimum de 1.000 euros pour une petite copropriété à 70 euros par lot pour des copropriétés de plus de 10 lots.

La gestion technique des copropriétés  à moyen terme et la constitution du fonds travaux obligatoire rend indispensables  les compétences du Gestionnaire de copropriété pour la préservation du patrimoine des copropriétaires.

A lire aussi :

Diagnostics immobiliers, quelles sont les obligations ?

La cotisation au fonds de travaux

Les travaux en copropriété

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

  • Prix min.

  • Prix max.

  • Surface min.

  • Surface max.