Les ibuyers à l'assaut de l'immobilier

Les iBuyers à l’assaut de l’immobilier Outre Atlantique

Les iByers (littéralement « entreprises à offre d’achat instantanée »)  augmentaient leur part de marché jusqu’à l’arrivée du COVID-19. Leur promesse d’une transaction rapide – et sans contact – peut-elle toucher une nouvelle corde sensible chez les consommateurs à mesure que la crise sanitaire  évolue ?

Les iBuyers, quelles parts de marché ?

Opendoor a lancé le mouvement iBuying aux Etats-Unis en 2014, cherchant à changer la façon dont l’immobilier est traité. Depuis, les entreprises iBuyer se sont multipliées à l’échelle des Etats-Unis.

Avant la crise sanitaire aux Etats-Unis, la part du marché des iBuyers était de 0,5 % des ventes. Retrouver ce niveau après-COVID est un véritable défi pour deux raisons essentielles :

  • les iBuyers, ne peuvent pas compter sur des clients réguliers pour alimenter leur  croissance,
  • le marché des iBuyers est devenu surpeuplé avec une faible différenciation entre les offres aux yeux des consommateurs et la concurrence rétrécit leurs marges.

L’activité de iBuying est-elle rentable ?

Cherchant à élargir ses parts de marché, Opendoor a récemment annoncé une introduction en bourse. L’entreprise a généré 4,7 milliards de dollars de revenus l’an dernier sur 18 000 ventes de maisons. Cependant, Opendoor et d’autres entreprises d’iBuying, ont eu des problèmes de rentabilité. Au premier trimestre 2020, Opendoor a présenté des pertes nettes d’environ 20 000 dollars par maison. Et à fin juillet 2020, Opendoor, avait acheté 50% de logements qu’en juillet 2019.

iBuyers, chacun tente de reprendre la main

Vous avez maintenant des portails, des agrégateurs, des maisons de courtage et des courtiers immobiliers individuels qui sont entrés dans l’espace avec leurs propres programmes iBuying». Il y a beaucoup de concurrence. Mike Del Prete, un stratège en technologie immobilière

À partir de janvier 2021, Zillow, l’un des principaux portails immobiliers américain, prévoit de faire travailler des agents salariés avec des vendeurs qui recherchent des offres en espèces via les offres Zillow.

Opendoor a commencé à intégrer des professionnels de l’immobilier dans son équipe de Phoenix cet été pour soutenir sa plate-forme iBuying «Home Reserve», où elle répertoriera les maisons des vendeurs et achètera leur prochaine maison avec une offre au comptant.

En outre, Offerpad, un autre géant d’iBuying, intègre aussi des conseillers immobiliers. Son centre de solutions immobilières nouvellement lancé permet aux vendeurs d’avoir la possibilité d’accepter une offre d’achat instantanée ou de prendre un mandat de vente  auprès de l’un de ses agents affiliés.

Chez Keller Williams et RealSure de Realogy, les agents agréés guident les vendeurs entre la solution d’une option d’offre d’achat ou de mise en vente au prix du marché.

Les iBuyers en France

En France, trois acteurs se sont lancés :

  • Dili, la filiale de Optimhome, présent dans une dizaine de villes de province ;
  • la start-up Homeloop a levé 10 millions d’euros au total, à Paris et Lille ;
  • Vendez-votre-Maison, un marchand de bien qui a pris le virage du iBuying en juillet 2018, uniquement en zone rurale et péri-urbaine sur 21 départements.

A qui appartiendra l’espace ?  iBuyers versus agent immobilier

Les iBuyers ont l’avantage de proposer au vendeur une vente rapide, sans délai de commercialisation avec un paiement comptant.  Les vendeurs privilégient alors de vendre leur appartement ou leur maison environ 10 % au-dessous du prix du marché.

Néanmoins, même avant la pandémie – alors que les iBuyers commençaient à accumuler des parts de marché – la nette majorité des consommateurs choisit de travailler avec un agent dans le cadre d’une transaction traditionnelle. Les iByers ne représenteront jamais plus de 10 % des parts du marché de la transaction immobilière.

Un aspect psychologique entre aussi dans la vente d’un bien immobilier. Les entreprises qui se contentent d’externaliser toutes les technologies ont tendance à échouer. Il doit y avoir un mélange de technologie et de personnes. L’ensemble du processus de vente immobilière ne peut pas se rationaliser. Le recours à un agent immobilier qui guide et conseille son vendeur  tout au long du processus reste privilégié par les consommateurs.

Aux Etats-Unis, selon les données de la National Association of REALTORS®, les maisons cotées au prix du marché, se vendaient dans un délai médian de 22 jours en août 2020.

 Beaucoup de gens sont intéressés par l’offre au comptant, mais cela ne veut pas dire qu’ils l’accepteront. En fait, nous avons appris que la plupart n’accepterons  pas. Ils veulent obtenir le meilleur prix, surtout en ce moment. Mais pour certains vendeurs qui ont besoin de l’assurance d’une vente rapide ou qui sont préoccupés par les visites à domicile en cas de pandémie, iBuying peut être une option.Gayln Ziegler, CEO de Keller Offres

Points clés à retenir :

• Les iBuyers sont des entreprises qui proposent des offres d’achat au comptant en ligne aux vendeurs qui souhaitent une vente rapide.

• Les données montrent que les consommateurs continuent de favoriser l’interaction humaine du travail avec un agent immobilier.

André Perrissel

A lire aussi :

COVID 19 : un autre regard sur l’immobilier

Et si l’immobilier s’effondrait ?

Les 7 conseils pour bien choisir votre agent immobilier

Agent immobilier© : au cœur de la

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

  • Prix min.

  • Prix max.

  • Surface min.

  • Surface max.