Le digital, outil pour l'immobilier

Le digital, outil pour l’immobilier

L’interview de Céline Jankovski

Le digital devient un outil incontournable de la communication des acteurs de l’immobilier. Diplômée en communication et relations presse, Céline Jankowski dirige depuis 2017 la société Profils d’Experts. Sa raison d’être : accompagner les agents immobiliers dans la création de leur stratégie de communication digitale. Une activité qui – COVID oblige – ne cesse de séduire les professionnels du secteur. L’Agence Etoile a rencontré cette professionnelle girondine pleine d’entrain.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?

Avant de m’établir à Libourne, je vivais en Normandie, dans un village du Calvados très prisé de nos voisins d’Outre-Manche. Parlant couramment la langue de Shakespeare, j’y avais créé une association. Son ambition était de faciliter l’installation des anglais qui, à l’époque, étaient nombreux à vouloir s’établir en Normandie. J’avais derrière moi une carrière de communicante, volontairement mise de côté pour élever mes quatre enfants. Quand nous nous sommes établis en Gironde, les enfants avaient grandi. Je me suis alors dit que c’était le bon moment de reprendre une activité. Mon bilinguisme a séduit des agences immobilières spécialisées dans les transactions internationales. J’ai ainsi appris le métier d’agent immobilier “de l’intérieur”.

La communication digitale en immobilier : pourquoi avoir choisi cette activité ?

En échangeant avec mes anciens collègues, je me suis vite rendu compte que la communication leur était complètement étrangère. A fortiori la communication digitale et les réseaux sociaux ! J’ai alors décidé de quitter mon emploi salarié pour fonder Profils d’experts en 2017. Son ambition : les accompagner dans la création et la mise en oeuvre de leur stratégie de communication digitale, les persuader sur l’incontournable outil qu’est le digital pour l’immobilier .

Au-delà de l’utilisation de Facebook et des réseaux sociaux, les professionnels se posent rarement les bonnes questions. Pourquoi être sur les réseaux sociaux ? Pourquoi l’outil digital dans l’immobilier ? Quels prospects cibler ? Avec quels objectifs?… J’invite mes clients à se poser les bonnes questions. Quelle image souhaitent-ils donner d’eux-mêmes ? Comment désirent-ils parler d’eux ? De leurs valeurs, leur expertise et de tout ce qui fait leur quotidien de professionnel de l’immobilier ? Il s’agit de donner envie à leurs prospects de devenir clients.

Car aujourd’hui, un agent immobilier ne peut plus prétendre développer sa clientèle sans être présent sur le Web.

Marketing immobilier et Covid-19
COVID 19 : un autre regard sur l’immobilier

Dès le début de la création de Profils d’Experts, j’ai réalisé une émission tous les lundis matin sur Facebook. Son nom : “Un café avec un expert”. Ce rendez-vous hebdomadaire a rapidement rencontré un franc succès. J’invitais des professionnels de l’immobilier à venir parler de leurs réseaux sociaux et de la façon dont ils les animaient. Rudy Cohen de chez Lici, Hervé Parent, Bienici à ses débuts ont tous pris un café avec moi ! J’ai eu la chance de créer mon activité à une période où le digital commençait à se structurer. Puis, je suis allée au salon Rent et c’est ainsi que j’ai rencontré André Perrissel, dirigeant du réseau des agences Etoile, et Président du World Property Business Club. A travers ce blog et ses réseaux sociaux, le groupe Etoile a bien compris comment utiliser chaque outil digital de l’immobilier.

Quels services concrets êtes-vous en mesure d’apporter aux agents immobiliers ?

Je propose aux agents immobiliers un accompagnement de trois mois. Durant cette période, nous nous voyons une heure par semaine. Nous établissons ensemble une stratégie de communication digitale en créant des actions récurrentes, répondant à des objectifs définis en amont. Augmentation du nombre de mandats, des rendez-vous… à chaque objectif sa réponse digitale. Nous définissons également une stratégie éditoriale qui réponde aux objectifs fixés. Chaque semaine, au moins un rédactionnel, personnalisé et unique, doit être publié. Comme chaque réseau social a ses spécificités, il sera également nécessaire d’adapter le contenu rédactionnel à chacun.

Mais ces contenus peuvent aussi être diffusés lors de l’envoi de newsletters électroniques ou par e-mail aux nouveaux contacts. Nous maximisons ainsi l’impact de chaque rédactionnel. Rapidement, il est possible de suivre le nombre de personnes qui ont lu et cliqué sur certains liens. Des actions correctives sont ainsi toujours possibles. Les agents immobiliers se disent souvent qu’ils vont lasser les personnes qui les suivent sur les réseaux sociaux. Mais ils se trompent car leur public change tout le temps ! Les personnes qui ont acheté leur bien vont sans doute ne plus les suivre. Celles qui sont en recherche, au contraire, s’abonneront à leur profil. Un turn-over est nécessaire et sain parmi leurs abonnés. L’important étant de toujours maintenir l’intérêt des prospects.

Quels conseils donneriez-vous à un agent immobilier qui dispose de peu de temps pour entretenir ses réseaux sociaux ?

Je lui dirais qu’il doit quand même consacrer, ne serait-ce qu’une heure par semaine à la mise en œuvre de sa stratégie de communication digitale. Cette dernière élaborée, il peut externaliser la production de contenus s’il manque de temps ou d’envie d’écrire lui-même. Mais il doit maîtriser tous les rouages de la communication digitale pour être en mesure de briefer un prestataire extérieur. Et, en attendant d’avoir le temps de concevoir son site Web, une présence sur Google my business est absolument indispensable.

Quels sont vos projets à moyen terme ?

Je souhaite poursuivre ma mission d’accompagnement auprès des agents immobiliers. La crise sanitaire a fait comprendre à ceux qui n’étaient pas encore actifs sur le Web la nécessité d’y figurer. Aujourd’hui, Internet représente la porte d’entrée de la quasi – totalité des appels entrants d’une agence. Le professionnel ne proposant pas au moins la visite virtuelle doit s’attendre à une diminution drastique du nombre de prospects. Pour développer toujours plus mon activité, je collabore avec d’autres formateurs en immobilier. Ainsi, j’ai établi un partenariat avec Sébastien Tedesco, qui propose une formation de référence en prospection immobilière. Mais je collabore également avec Hélène Ferrari, auteure, entre autres, d’une méthode pour optimiser le développement commercial des agents immobiliers. Dans tous les cas, le besoin de formation en communication digitale s’avère grandissant chez les professionnels de l’immobilier français.

J’ajouterai que pour en savoir plus sur les bonnes méthodes à mettre en place pour être présent de façon récurrente et permanente sur les réseaux sociaux, je vous invite à découvrir mon livre disponible sur amazon : « Plus de mandats grâce aux réseaux sociaux. » Ce livre explique en 5 étapes comment mettre en œuvre une prospection digitale réussie et obtenir ainsi plus de mandats et développer ses ventes et son business.

Interview réalisée par Stéphanie Buitekant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

  • Prix min.

  • Prix max.

  • Surface min.

  • Surface max.