Logement étudiant

Logement étudiant : comment trouver le bien parfait ?

Votre enfant va quitter le nid pour aller faire ses études dans une autre ville ? Vous souhaitez l’aider à trouver le bien parfait, tant en termes de confort que de praticité ? Implanté dans des villes étudiantes comme Paris, Marseille, Nîmes, Aix-en-Provence ou Simiane Collongue, le réseau des agences Etoile vous aide à bien choisir.

Conseil n°1 : En premier lieu, pensez localisation

Connaissez-vous le dicton des américains concernant leur priorité en matière de choix immobilier ? “Location location location “! Autrement dit, la localisation avant tout. Même si ce principe s’applique principalement pour la vente, il est aussi valable pour la location. En particulier quand on est étudiant ! En effet, le rythme de vie étudiant est en général assez dense. Nombreux cours, importantes heures d’études, stages chronophages… vivre à proximité de son école ou de son université priorise la praticité. Par ailleurs, lorsqu’on ne connaît pas une ville, c’est souvent une option qui rassure. Les repères géographiques n’étant pas encore acquis.

L’agence Etoile dispose de nombreux appartements à louer ou à vendre à proximité immédiate des universités ou grandes écoles.

Conseil n°2 : Choisir la résidence étudiante, la solution maline

Répondant aussi au besoin de proximité des principaux lieux de formation, les résidences étudiantes séduisent à de nombreux égards. Proposant le plus souvent des studios ou appartements meublés, tout est fait pour faciliter la vie des étudiants. Ils n’ont ainsi qu’à poser leurs valises sans se préoccuper d’un déménagement et de l’achat de meubles. Par ailleurs, certaines résidences étudiantes proposent des services annexes, comme des blanchisseries, des caféterias, des prestations de ménage… Une offre très séduisante pour qui dispose du budget en conséquence.

Conseil n°3 : Louer en meublé : un choix parfois économique, selon la durée des études

Selon que votre enfant effectue des études courtes ou non, la location meublée peut se révéler économique. En effet, même si la location meublée revient un peu plus cher que la location vide. Mais les économies réalisées sur un emménagement, un déménagement et sur l’achat de meubles sont réelles. Par ailleurs, ce type de bail meublé propose un préavis réduit à un mois. Un avantage face à la location vide, pour laquelle le préavis est de trois mois.

Conseil n°4 : La colocation entre étudiants : une option intéressante… sous certaines conditions

Si votre enfant annonce qu’il veut louer un appartement avec des amis d’enfance, pourquoi pas… Ils se connaissent depuis longtemps et tout devrait bien se passer. Si en revanche, votre enfant ne connaît pas ses colocataires, prudence ! En effet, les étudiants candidats à la colocation demandent souvent à leurs parents de se porter caution pour eux. Or, si un des membres de la colocation décide de partir, les colocataires restants doivent retrouver un remplacant. S’ils ne le font pas ou ne trouvent personne, la clause dite “de solidarité” entre en jeu. Cette clause impose aux colocataires restants de régler la quote-part du défaillant pendant six mois en cas de non-remplacement. Une charge financière que vous devrez donc, la plupart du temps, assumer.

Mais si tout se passe bien, cette solution reste avantageuse. Elle permet de réduire les frais quotidiens, tant pour les assurances, l’abonnement Internet et les autres frais.

Conseil n°5 : Acheter un logement pour son enfant étudiant : la solution 100% intelligente

Si vous en avez la possibilité, acheter un logement à votre enfant durant ses études lui rendra bien sûr service. Vous choisirez ensemble tous les critères nécessaires à son confort. Vous déciderez ainsi de le loger à titre gratuit, voire onéreux. Et à la fin de ses études, différents choix s’offrent à vous. Vous pouvez relouer le logement à un autre étudiant, le revendre, ou…laisser votre enfant dans les lieux !

Enfin, sachez que l’investissement neuf en Pinel, vous offre une intéressante possibilité en investissement locatif. En effet, vous pouvez louer pendant au moins 6 ans votre appartement à votre enfant. Il importe néanmoins que ce dernier vous paye réellement un loyer. Les critères spécifiques de location devront être appliqués. De plus, le locataire ne devra plus être inclus dans le foyer fiscal. Vous pourrez alors profiter d’un avantage fiscal d’au moins 12% et préserverez votre enfant d’une recherche de logement.

Stéphanie Buitekant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Prix min.

  • Prix max.

  • Surface min.

  • Surface max.